Optimiser la testostérone naturellement : zoom sur les facteurs liés au mode de vie

par | Habitudes de vie, Santé de l'homme, Santé de la femme

Entraînement

La testostérone est souvent associée à la masculinité et à la virilité, mais elle est indispensable dans le maintien de la santé et du bien-être, tant chez les hommes que chez les femmes. Chez les hommes, elle est principalement produite dans les testicules et joue un rôle clé dans le développement des caractères sexuels secondaires, tels que la croissance de la barbe, l’approfondissement de la voix et le développement musculaire. Chez les femmes, elle est produite en plus petite quantité par les ovaires et les glandes surrénales, contribuant à la libido, à la densité osseuse et à la santé musculaire. Cependant, divers facteurs liés au mode de vie peuvent influencer les niveaux de cette hormone. Voici une exploration approfondie des stratégies naturelles pour optimiser la testostérone.

L’importance de l’alimentation

Une alimentation équilibrée, riche en aliments complets, maintenant un bon équilibre entre les protéines, les graisses et les glucides, peut optimiser les niveaux d’hormones, y compris la testostérone et la santé en général. Les protéines sont essentielles pour la synthèse des hormones, tandis que les glucides complexes, tels que les grains entiers, les légumes et les fruits, aident à stabiliser les niveaux d’énergie et à réduire le cortisol, l’hormone du stress, qui peut avoir un impact négatif sur la testostérone.

L’importance des bons gras

Bien qu’un excès de graisse corporelle ne soit pas propice à la production naturelle de testostérone, il a été démontré que la consommation régulière de bons gras par l’alimentation, augmentait les niveaux de testostérone. Pour obtenir des résultats optimaux, veillez à ce que 20 à 30 % de vos calories quotidiennes proviennent de lipides. Les graisses monoinsaturées, présentes dans l’huile d’olive, les avocats et les noix, et les graisses saturées, trouvées dans l’huile de coco, les produits laitiers de bonne qualité et le bœuf nourri à l’herbe, sont particulièrement bénéfiques. Une étude publiée dans le “Journal of Clinical Endocrinology & Metabolism” a justement montré que les hommes qui consomment ces types de graisses ont des niveaux de testostérone plus élevés.

Régimes extrêmes vs. jeûne intermittent

Les régimes extrêmes, qu’ils soient trop restrictifs ou excessifs, peuvent perturber votre taux de testostérone. En particulier, les régimes très pauvres en lipides ou en protéines ont été associés à une baisse du taux de testostérone. Cependant, une étude publiée dans le journal “Obesity” a démontré que le jeûne intermittent peut améliorer divers biomarqueurs liés à la santé métabolique, ce qui inclut la régulation hormonale et la production de testostérone. Des études montrent que le jeûne intermittent bien exécuté peut améliorer la sensibilité à l’insuline et réduire les niveaux d’inflammation, ce qui contribue à un environnement hormonal favorable. De plus, la leptine est une hormone régulant l’appétit et le métabolisme énergétique. Des niveaux élevés de leptine peuvent diminuer la production de testostérone. En améliorant la sensibilité à la leptine, le jeûne intermittent aurait un effet positif sur la testostérone. Des recherches ont également montré que le jeûne intermittent peut augmenter les niveaux de testostérone libre (la forme biologiquement active de la testostérone) en réduisant la production de globuline liant les hormones sexuelles (SHBG), une protéine qui lie la testostérone et réduit sa disponibilité dans le corps. Cependant, il est important de noter que le jeûne intermittent ne convient pas à tout le monde. Il est essentiel de consulter un professionnel de la santé avant de commencer.

L’impact de l’exercice sur les niveaux de testostérone

Le type et l’intensité de votre programme d’exercices peuvent avoir un impact significatif sur les niveaux de testostérone. Voici une exploration approfondie des différents types d’exercices et de leur effet sur cette hormone.

Entraînement en résistance

L’entraînement en résistance, tel que l’haltérophilie, est l’un des moyens les plus efficaces pour augmenter les niveaux de testostérone à court terme. Des études ont montré que les exercices de résistance lourde, comme les squats et les deadlifts, peuvent provoquer une augmentation significative des niveaux de testostérone immédiatement après l’exercice. Cela s’explique par le stress imposé aux muscles, qui nécessite une réponse anabolique pour réparer et renforcer les fibres musculaires.

Entraînement par intervalles à haute intensité (HIIT)

Des études ont révélé que les participants qui suivaient un programme d’entraînement par intervalles à haute intensité (HIIT) voyaient une augmentation significative de leurs niveaux de testostérone par rapport à ceux qui faisaient des exercices d’intensité modérée. Le HIIT consiste en des périodes courtes mais intenses d’exercice suivies de périodes de récupération. Ce type d’entraînement est particulièrement efficace car il stimule la production d’hormones anaboliques, y compris la testostérone, tout en améliorant la capacité cardiovasculaire et en brûlant les graisses.

Entraînement d’endurance

Bien que les activités d’endurance, comme la course à pied et le cyclisme, soient excellentes pour la santé cardiovasculaire, un entraînement d’endurance excessif peut avoir un impact négatif sur les niveaux de testostérone. Des séances prolongées et fréquentes d’exercice d’endurance peuvent augmenter les niveaux de cortisol, l’hormone du stress, qui a une relation inverse avec la testostérone. Justement, les athlètes d’endurance, en particulier ceux qui s’entraînent à des intensités élevées sur de longues périodes, ont des niveaux de testostérone plus bas par rapport aux athlètes de puissance ou de résistance, selon les publications scientifiques.

En adoptant un programme d’exercices varié et bien équilibré, vous pouvez optimiser vos niveaux de testostérone, améliorer votre santé globale et maximiser vos performances physiques. Il est toujours recommandé de consulter un professionnel de la santé ou un coach sportif pour concevoir un programme d’entraînement adapté à vos besoins individuels et à vos objectifs de santé.

Un bon sommeil à la rescousse de la testostérone

La qualité et la durée du sommeil ont un impact significatif sur les niveaux de testostérone. La testostérone est produite principalement pendant le sommeil profond et un rythme circadien bien régulé favorise un sommeil de meilleure qualité, augmentant ainsi sa production. Bien que la durée idéale de sommeil puisse varier selon les individus, il est généralement recommandé de dormir au moins sept heures par nuit. En effet, un sommeil insuffisant a été associé à une réduction notable des niveaux de testostérone. Des études montrent que les hommes qui dorment moins de cinq heures par nuit peuvent voir leurs niveaux de testostérone chuter de 10 à 15 %. Ainsi, pour favoriser une production hormonale équilibrée, il est crucial de privilégier une routine de sommeil régulière et réparatrice.

Impact de l’exposition aux produits chimiques

Les produits chimiques de type œstrogène, connus sous le nom de xénoestrogènes, peuvent avoir un impact significatif sur les niveaux de testostérone en imitant l’action des œstrogènes dans le corps. Ces substances se trouvent dans de nombreux produits du quotidien et peuvent perturber la production hormonale, entraînant une baisse de la testostérone. Voici comment minimiser votre exposition à ces produits chimiques pour optimiser vos niveaux hormonaux.

Bisphénol-A (BPA)

Le bisphénol-A est l’un des xénoestrogènes les plus courants. Utilisé dans la fabrication de plastiques et de résines, il se trouve souvent dans les bouteilles en plastique, les boîtes de conserve et autres emballages alimentaires. Des études ont montré que le BPA peut s’infiltrer dans les aliments et les boissons, surtout lorsqu’ils sont chauffés.

Parabènes et autres conservateurs

Les parabènes, utilisés comme conservateurs dans les produits cosmétiques et pharmaceutiques, sont également des perturbateurs endocriniens. Une étude a montré que l’exposition aux parabènes pouvait perturber la production hormonale chez les rats, suggérant des effets similaires chez les humains.
Réduire l’exposition aux produits chimiques de type œstrogène est une étape importante pour optimiser naturellement les niveaux de testostérone. Cela est possible en adoptant des pratiques simples, comme utiliser des récipients en verre et éviter les produits contenant des parabènes. Pour des conseils personnalisés, consultez un professionnel de la santé ou un naturopathe.

Gestion du stress, cortisol et testostérone

Le stress chronique peut avoir un impact négatif sur les niveaux de testostérone en raison de la libération de cortisol, une hormone du stress. Le cortisol et la testostérone ont une relation inverse; lorsque les niveaux de cortisol augmentent, les niveaux de testostérone diminuent.
Des techniques de gestion du stress comme la méditation, le yoga, et la respiration profonde peuvent être très bénéfiques. Ces pratiques aident à réduire les niveaux de cortisol, favorisant ainsi la production d’hormones anabolisantes, y compris la testostérone.

Suppléments pour des niveaux optimaux de testostérone

Les suppléments peuvent jouer un rôle clé dans l’augmentation des niveaux de testostérone, en particulier lorsque l’alimentation seule ne suffit pas à répondre aux besoins nutritionnels.

Vitamine D

La vitamine D est essentielle pour stimuler la production de testostérone et améliorer la qualité du sperme. Des études ont montré qu’un faible taux de vitamine D est lié à une diminution des niveaux de testostérone. En raison de la difficulté de s’exposer suffisamment au soleil, surtout dans les régions où l’ensoleillement est limité, il est souvent recommandé de prendre des suppléments de vitamine D.

Magnésium

Le magnésium est un autre micronutriment essentiel qui joue un rôle prépondérant dans la production de testostérone. Une augmentation des niveaux de magnésium dans l’organisme peut stimuler la testostérone. On trouve du magnésium en abondance dans des aliments tels que le chocolat noir, les avocats, les noix, les haricots noirs et les bananes.

Zinc

Le zinc est un micronutriment puissant qui a démontré sa capacité à stimuler la testostérone et à améliorer la libido. Il joue également un rôle essentiel dans le fonctionnement du système immunitaire et du métabolisme. La consommation quotidienne de 30 mg de zinc a été associée à une augmentation des niveaux de testostérone libre dans l’organisme. Les sources alimentaires riches en zinc incluent les huîtres, la viande rouge, les graines de citrouille et les noix.

Vitamine B12

La vitamine B12 est essentielle pour le bon fonctionnement du cerveau et de nombreuses réactions corporelles. Elle peut augmenter les niveaux d’énergie et aider à réduire le cortisol, contribuant ainsi indirectement à une meilleure production de testostérone. Les aliments riches en vitamine B12 incluent la viande, le poisson, les produits laitiers, et les œufs.

Ashwagandha

L’ashwagandha est une plante adaptogène bien connue pour ses nombreux bienfaits sur la santé, notamment sa capacité à gérer les niveaux de stress. Elle aide à réduire le cortisol, améliore les fonctions cérébrales, et diminue les symptômes d’anxiété et de dépression. Des études ont montré qu’une supplémentation en ashwagandha peut être associée à une augmentation des niveaux de testostérone et à une amélioration de la libido et des fonctions sexuelles.

Incorporer des suppléments dans votre routine quotidienne peut aider à augmenter les niveaux de testostérone de manière naturelle et efficace. Toutefois, il est toujours recommandé de consulter un naturopathe avant de commencer tout régime de suppléments pour déterminer les doses appropriées et éviter les effets indésirables.

En intégrant ces pratiques dans votre quotidien, vous pouvez non seulement augmenter naturellement vos niveaux de testostérone, mais aussi améliorer votre bien-être global et optimiser votre santé. Pour des conseils personnalisés et pour garantir que ces changements sont adaptés à vos besoins individuels, il est toujours recommandé de consulter un professionnel. Un naturopathe vous accompagne dans l’adoption d’un mode de vie sain, une étape à la fois, basé sur ces piliers fondamentaux pour atteindre un équilibre hormonal et une qualité de vie supérieure.

Références

Hooper DR, Kraemer WJ, Focht BC, Volek JS, DuPont WH, Caldwell LK, Maresh CM. Endocrinological Roles for Testosterone in Resistance Exercise Responses and Adaptations. Sports Med. 2017 Sep;47(9):1709-1720. doi: 10.1007/s40279-017-0698-y. PMID: 28224307.
https://physoc.onlinelibrary.wiley.com/doi/full/10.1113/EP085361
https://www.ncbi.nlm.nih.gov/pmc/articles/PMC3569090/
https://www.mdpi.com/2072-6643/10/11/1786/htm
https://www.mdpi.com/2072-6643/13/10/3375/htm
https://journals.sagepub.com/doi/full/10.1177/02601060221083079
https://www.sciencedirect.com/science/article/abs/pii/S0960076021000716
https://www.ncbi.nlm.nih.gov/pmc/articles/PMC2666971/
https://www.statpearls.com/ArticleLibrary/viewarticle/20047
https://www.frontiersin.org/articles/10.3389/fmolb.2019.00091/full
https://onlinelibrary.wiley.com/doi/10.1002/oby.21790
https://ods.od.nih.gov/factsheets/VitaminD-HealthProfessional/
https://academic.oup.com/jcem/article/104/8/3148/5393291
https://www.ncbi.nlm.nih.gov/pmc/articles/PMC5073757/
https://www.tandfonline.com/doi/full/10.1080/13685538.2019.1573220
https://www.ncbi.nlm.nih.gov/pmc/articles/PMC3958794/
https://pubmed.ncbi.nlm.nih.gov/20352370/
https://pubmed.ncbi.nlm.nih.gov/8875519/
https://www.asep.org/asep/asep/BrillaV2.PDF
https://www.ncbi.nlm.nih.gov/pmc/articles/PMC4290459/
https://www.tandfonline.com/doi/full/10.1186/s12970-014-0043-x
https://www.iasj.net/iasj/download/7aaaca050441ca8bJengibre
https://journals.sagepub.com/doi/10.1177/1557988319835985
https://www.ncbi.nlm.nih.gov/pmc/articles/PMC6438434/
https://www.dovepress.com/short–and-long-term-health-consequences-of-sleep-disruption-peer-reviewed-fulltext-article-NSS
https://jamanetwork.com/journals/jama/fullarticle/1029127
https://www.dovepress.com/sleeping-hours-what-is-the-ideal-number-and-how-does-age-impact-this-peer-reviewed-fulltext-article-NSS
https://www.frontiersin.org/articles/10.3389/fendo.2020.00373/full
https://pubmed.ncbi.nlm.nih.gov/28692609/
https://onlinelibrary.wiley.com/doi/10.1111/adb.12589
https://www.mdpi.com/2077-0383/8/5/732/htm
https://dash.harvard.edu/bitstream/handle/1/9547823/13-027.pdf?sequence=1%3E.%5B43
https://academic.oup.com/jcem/article-abstract/72/2/422/2652888?redirectedFrom=fulltext
https://www.ncbi.nlm.nih.gov/pmc/articles/PMC5988228/
https://pubmed.ncbi.nlm.nih.gov/2686332/
https://www.ncbi.nlm.nih.gov/pmc/articles/PMC7846099/

Emma Lecky

Visiter le site web

ANAQ - Association des naturopathes agréés du Québec

L’association des naturopathes agréés du Québec, regroupe le plus grand nombre de professionnels de la naturopathie au Québec.

Découvrez nos 10 meilleures astuces pour changer vos habitudes de vie et les maintenir.

Catégories